Un grand cabinet comptable réclame une refonte de la fiscalité des familles

La fiscalité gourmande des divers paliers de gouvernements est l’ennemi désigné du patrimoine financier de vos clients.

Le cabinet comptable Raymond Chabot Grant Thornton vient de publier une étude qui conclut que plus de 70 % des familles canadiennes sont désavantagées par les règles fiscales quand vient le temps de prendre une décision de placement.

Les experts de RCGT et de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM (ESG UQAM) concluent que les gouvernements du Québec et du Canada doivent revoir rapidement les politiques fiscales de la famille, car elles viennent miner la neutralité du régime fiscal à l’égard de la famille et ainsi compromettre, dans certains cas, les décisions familiales.

Par exemple, la fiscalité canadienne peut grandement influencer la décision de la création du patrimoine de la famille. Au fil des ans, les gouvernements ont mis en place différents incitatifs d’épargne tels que le CELI, le REER, le REEE et le REEI, qui comportent chacun leurs règles et leurs incitatifs fiscaux.

« Ces différents incitatifs obligent les familles ayant des liquidités limitées à faire de l’arbitrage pour choisir un type d’épargne, le tout se faisant en considérant des règles fiscales au détriment de leurs besoins réels, ce qui occasionne une limitation de leur flexibilité financière », soutient Luc Lacombe .associé-directeur en fiscalité chez RCGT.

L’étude de la fiscalité de la famille a été scindée en sept principaux thèmes : le bien-être économique de la famille, le logement, les études des enfants, l’épargne pour la retraite, les autres épargnes, la retraite et le décès. Pour chacun de ces thèmes, les auteurs Luc Lacombe, Brigitte Alepin et Manon Deslandes ont posé la question suivante : est-ce que les règles fiscales sont neutres indépendamment du profil social de la famille, du statut juridique de l’union et de la classe économique de la famille ? Des bris de neutralité ont été constatés dans plus de 70 % des situations analysées et toutes les familles canadiennes doivent s’attendre à être touchées, tôt ou tard, par eux.

 

Mots clés:

Articles récents

Description de l'auteur

Pas de réponse à “Un grand cabinet comptable réclame une refonte de la fiscalité des familles”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*