Les changements climatiques, un bon placement

Michael Sabia implore les gestionnaires à investir davantage dans la transition vers une économie verte…

« Trop d’investisseurs voient les changements climatiques comme une contrainte à l’investissement. Il faut changer cette façon de penser », plaide le grand patron de la Caisse de dépôts et placements du Québec Michael Sabia.

C’est au cours d’un discours prononcé en marge d’une réunion des ministres de l’Environnement et de l’Énergie des pays du G7, à Halifax, et rapporté par le Globe and Mail, que le PDG du bas de laine des Québécois a exhorté les investisseurs institutionnels à accélérer leurs placements dans les énergies vertes, ainsi que l’immobilier et les transports durables.

C’est ce que rapporte le Globe and Mail, qui a assisté au discours de Michael Sabia.

« Tant les changements climatiques que la lutte aux changements climatiques sont d’importantes occasions d’investissement. Et des investissements profitables. »

L’action des gouvernements est plus urgente que jamais, selon lui, mais il faut également que le monde financier arrête de considérer les changements climatiques comme un risque pour les rendements, mais saisisse plutôt le fort potentiel de profits que recèle le besoin de réduire l’impact environnemental des activités économiques.

Les quelque 4500 milliards de dollars en investissement à long terme détenus par les caisses de retraite devraient être dirigés le plus rapidement possible » vers des placements durables telles les énergies vertes.

Illustrant l’urgence d’agir en citant une litanie de données démontrant les impacts, de plus en plus importants, du dérèglement du climat, il a affirmé que le monde des affaires doit accélérer le plus tôt possible la prise en compte des changements climatiques dans les investissements.

« On observe de la croissance dans tous les secteurs où l’on lutte contre les changements climatiques, comme le secteur énergétique. »

Et les investissements qu’on doit y faire sont l’occasion de contribuer positivement à la transition vers une économie à faible empreinte carbone, mais également de générer des rendements pour les épargnants.

L’économiste et expert des changements climatiques, le Britannique Nicholas Stern, également présent à la réunion, en a rajouté, poursuit le Globe and Mail. Selon lui, les politiques environnementales sont bonnes pour l’économie et pour la création d’emplois.

« Les ministères des Finances veulent de la productivité, des investissements, de l’innovation, de la croissance et des revenus. On a tout ça dans la transition vers une économie carboneutre », a-t-il dit, ajoutant que la croissance à long terme ne pouvait plus se faire sur la base des combustibles fossiles.

« C’est autodestructeur. »

 


Pour en savoir plus:

 

Mots clés:

Description de l'auteur

Pas de réponse à “Les changements climatiques, un bon placement”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*