Le combat des conseillers indépendants : de plus en plus inégal ?

Lors du lancement de l’accréditation Asteris, le président de Diversico en a profité pour lister toutes les menaces auxquelles doivent faire face les conseillers indépendants… Les voici !

Pour Daniel Guillemette, président de Diversico, les conseillers indépendants peinent à survivre face aux bouleversements que vit l’industrie du conseil financier.

Lors de sa conférence, il y a quelques semaines, il en a profité pour faire une petite liste de tous les éléments qui menacent les conseillers indépendants selon lui.

1- Les régulateurs :

  • Ils augmenteraient sans cesse le fardeau réglementaire pesant sur les conseillers, selon lui, ce qui a pour effet une hausse de leurs dépenses.
  • Autre conséquence : les responsabilités et les risques de poursuite augmentent aussi à l’encontre des conseillers indépendants.
  • Les FinTech et les produits vendus en ligne ne sont pas soumis aux mêmes règles.
  • Les conseillers doivent respecter la Loi canadienne anti-pourriel et la National do not call list.

 

2- Le fisc :

  • Selon M. Guillemette, le fisc a réduit les avantages concurrentiels des produits d’assurance.
  • Selon lui, le fisc a en outre anéanti la majorité des concepts financiers à saveur fiscale, et menace de s’attaquer à ceux qui subsistent toujours.
  • Il précise que le fisc ne donne pas le droit aux conseillers indépendants de recevoir certains revenus dans une incorporation.

 

3- Les banques :

  • Elles constituent une menace d’abord parce qu’elles véhiculent une image rassurante avec laquelle il est impossible de rivaliser, explique M. Guillemette.
  • Elles s’impliquent au niveau social. et disposent d’un nombre élevé d’employés qui peuvent influencer le client, ainsi que d’un budget illimité pour les technologies et la publicité.
  • Les banques exercent selon lui leur influence politique, en plus d’user de tactiques déloyales et illégales afin de réaliser des ventes croisées. Il n’est pas ainsi rare, rapporte-t-il, de recevoir un appel d’un client qui dit vouloir les quitter car la banque lui accorde le prêt qu’il demande, à condition de transférer tout son actif…

 

4- Les assureurs :

  • Même s’ils sont des partenaires, M. Guillemette indique que les assureurs deviennent les concurrents des conseillers indépendants pour la vente de produits en ligne.
  • Ils permettent aux conseillers de négocier leur commission à la baisse.
  • Ils transfèrent le fardeau administratif sur le réseau de distribution avec les propositions électroniques et l’impression des formulaires en ligne, « sans aucune compensation », précise M. Guillemette.
  • Enfin, il estime que les assureurs sont souvent plus généreux avec les MGA qu’avec les conseillers en ce qui concerne les honoraires de service.

 

Mots clés:

Description de l'auteur

Pas de réponse à “Le combat des conseillers indépendants : de plus en plus inégal ?”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*