Canaccord investit davantage dans le pot

Pour le courtier et banquier d’investissement, il n’y a pas de fumée sans feu, et juge ainsi que le cannabis est un secteur d’avenir.

Déjà chef de file pour les appels publics à l’épargne au pays dans le secteur du cannabis, la firme crée une société d’acquisition à vocation spécifique (SAVS) pour tirer parti de l’industrialisation croissante du pot.

Plus important réseau indépendant de gestion de patrimoine au pays, Canaccord Genuity dispose également d’une banque d’investissement, Canaccord Marchés des capitaux. Et c’est cette dernière qui vient d’initier un PAPE pour financer l’acquisition de producteurs de cannabis.

D’après le prospectus provisoire soumis le 15 août aux autorités réglementaires, la nouvelle entité Canaccord Genuity Growth Corp. est une « société d’acquisition à vocation spécifique (SAVS) créée pour acquérir une ou plusieurs entreprises ou actifs » et par l’entremise de fusions, d’échanges d’actions, ou d’un quelconque montage financier, peut-on lire dans le document rédigé en anglais.

Canaccord Genuity Growth entend « cibler des entreprises impliquées dans le secteur de la distribution ou de la production de cannabis, ou dans des secteurs connexes », sans se limiter à un territoire ou un type d’entreprise, poursuit le prospectus préliminaire.

L’entité, un fonds visant à lever 40 millions de dollars sur les marchés publics et dont les dirigeants détiendront 4% du capital, offrira des parts à 3 dollars. Les parts de la SAVS seront éligibles aux comptes REER, RVER, REEE et CELI, peut-on lire dans le prospectus.

Canaccord dit vouloir acquérir une entreprise valant entre 50 et 250 millions de dollars.

Le Globe and Mail, citant des dirigeants de Canaccord, rapporte que le SPVS s’intéresse à des entreprises privées en Europe ou aux États-Unis, des marchés où les évaluations sont plus basses qu’au Canada. Les sociétés cherchant du financement au pays peuvent le faire facilement, ce qui n,est pas le cas des entreprises situées ailleurs dans le monde occidental, où elles font face à des restrictions sur l’accès aux capitaux et doivent composer avec de nombreuses contraintes réglementaires.

Cannacord est l’un des champions de l’industrie du cannabis au pays, ayant conclu une cinquantaine de transactions dans ce secteur depuis 1 an, pour une valeur de 1,5 milliard de dollars. Canaccord Marchés des capitaux a notamment été conseiller lors de la fusion de 2,3 milliards de dollars entre Aurora Cannabis et MedReleaf, la plus grosse transaction de le secteur à ce jour.

Canaccord, qui a commencé à placer ses billes dans le cannabis au lendemain de l’élection de Justin Trudeau, a maintenant une équipe à temps plein pour surveiller le secteur.

L’annonce laisse présager que malgré son expérience et sa prédominance dans le pot, Canaccord cherche à se diversifier alors que la légalisation du pot attire également les gros joueurs, comme la BMO et la CIBC.

Dans son énoncé prospectif, Canaccord estime que le marché du cannabis légal mondial pourrait atteindre les 145 milliards de dollars US d’ici 2025, portant notamment par les usages médicinaux. Cela dit, les usages récréatifs alimenteront également la croissance. Canaccord recense des occasions de croissance de cette industrie en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Europe.

 

Mots clés:

Articles récents

Description de l'auteur

Pas de réponse à “Canaccord investit davantage dans le pot”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*