De la Caisse à… la Caisse ontarienne

Un ex-PVP de la CDPQ prend les rênes de la toute nouvelle Corporation d’investissement de l’Ontario…

L’heureux élu est l’ex-patron des déposants et du portefeuille global à la Caisse de dépôt et placements, Jean Michel.

Arrivé en mars 2016 à la CDPQ comme premier vice-président, Jean Michel supervisait la répartition de l’actif et la construction du portefeuille global. Il était aussi responsable de la planification stratégique.

Jean Michel devient ainsi chef de l’investissement de l’Investment Management Corporation ontarienne.

IMCO a été mise sur pied en 2016 pour gérer les actifs des caisses de retraite des employés du secteur public. Son rôle est de mettre en commun les actifs de retraite publics et privés de l’Ontario afin de bénéficier des économies d’échelles pour les déposants.

Dotée de quelque 60 milliards d’actifs, IMCO commence maintenant à recruter de nouveaux clients pour leur proposer ses stratégies de portefeuilles misant sur les classes d’actifs habituelles—actions et obligations–, mais également sur les placements privés, les infrastructures et l’immobilier.

Jean Michel a quitté la Caisse le printemps dernier. Il était auparavant président de la Caisse de retraite d’Air Canada, dont il a supervisé les 14 régimes de retraite.

Chez IMCO, il sera responsable de bâtir les équipes et les portefeuilles. « Les mandats et la taille de IMCO me rendent enthousiaste, et j’ai bien hâte d’aider à construire une organisation d’envergure mondiale qui servira les actifs des régimes publics », a déclaré Jean Michel dans le communiqué annonçant sa nomination.

L’actuaire de formation, formé à l’Université Laval, il a également été chef de division chez Mercer et chez Aon, deux importants consultants dans le monde des caisses de retraite.

Dans l’univers des placements alternatifs, où les caisses de retraite recherchent de plus en plus des occasions de rendement, la concurrence est féroce entre les investisseurs institutionnels.

Regrouper les actifs sous un même toit, comme le fait déjà la Caisse de dépôt et comme IMCO veut le faire, la tâche de Jean Michel sera notamment de mettre en place de bonnes stratégies pour investir dans les grands projets d’infrastructures.

 

Mots clés:

Articles récents

Description de l'auteur

Pas de réponse à “De la Caisse à… la Caisse ontarienne”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*